Bricolage

Comment faire tenir de la peinture sur du bois ?

Par Alain , on 1 avril 2021 , mis à jour le 14 septembre 2021 - 5 minutes de lecture
faire tenir de la peinture sur du bois

Si vous faites du bricolage, vous pouvez très bien réaliser la peinture d’une surface en bois sans avoir recours à un professionnel. Cependant, si certaines étapes ne sont pas très bien suivies, il est possible que celle-ci ne tienne pas dans le temps. Il faut, en effet, une très bonne préparation pour assurer une excellente finition. Voici comment faire en sorte que la peinture tienne sur du bois.

Équipements nécessaires

Pour réussir votre peinture, munissez-vous de certains équipements dont l’usage s’avère indispensable. Il vous faut en premier, mettre des vêtements adéquats. Procurez-vous, ensuite, un masque, des lunettes ainsi que des gants de protection. Prévoyez l’ensemble pour peinture qui comprend la cage, le bac et le rouleau. Le pinceau, le papier de verre, le dégraisseur biodégradable, le décapant, l’apprêt scelleur et le vernis sont aussi nécessaires. S’il s’agit d’un ancien bois, le rénovateur de bois est également essentiel. Pour finir, choisissez de préférence une peinture professionnelle. Cette dernière adhère beaucoup plus facilement au support.

Nettoyez la surface à peindre

Pour s’assurer que la surface retienne la peinture que vous êtes sur le point d’appliquer, vous devez préalablement la nettoyer. Lorsque cette dernière n’est pas bien désencrassée, l’adhérence du produit peut s’avérer difficile. De même, le séchage d’une peinture sur une surface non nettoyée peut prendre beaucoup de temps. Il est également possible que la peinture jaunisse à la longue. C’est la raison pour laquelle vous devez impérativement procéder à un nettoyage afin de vous débarrasser des saletés, mais aussi des taches de graisse.

À cet effet, servez-vous, en premier lieu, d’un aspirateur. Utilisez ensuite du chiffon humide pour nettoyer la surface. À l’aide du dégraisseur, faites disparaître toute tache de graisse ou d’huile. Par ailleurs, si la surface contient une ancienne peinture, servez-vous du couteau à mastic pour enlever toute la peinture présente. Si vous avez des difficultés à la faire disparaître, le décapant peut être d’une aide précieuse. Une fois terminé, attendez que le bois se sèche correctement et passez à l’étape qui suit.

Le ponçage du bois

Le ponçage de la surface est primordial pour retenir la peinture. Le but est de bien lisser le matériau et d’éliminer les particules gênantes. Notez que cela favorise également la porosité de votre surface. Les parties rugueuses sont les endroits à poncer en premier lieu. Usez du papier de verre se caractérisant par des grains de 40 (voire 60).

Attaquez, par la suite, les endroits moins rugueux en utilisant cette fois-ci un papier de verre conçu avec des grains moyens (80 à 120). Pour être sûr d’avoir à la fin une belle finition, ce dernier doit être utilisé à ce niveau pour poncer une dernière fois toute la surface. Évitez de vous servir de la brosse métallique ou de poncer excessivement une partie de la surface. Après avoir fini, employez à nouveau l’aspirateur pour faire partir la poussière puis le chiffon humide pour nettoyer une dernière fois.

Mettez la couche d’apprêt

La surface poreuse du bois provoque une répartition inégale de la peinture. C’est pourquoi la couche d’apprêt est nécessaire. L’objectif est d’obtenir une peinture très uniforme, mais aussi des couleurs assez vives. L’application de cette couche permet aussi de cacher la présence d’une éventuelle tache ou dommage. Cette étape est très simple à réaliser. Utilisez le rouleau ou alors le pinceau pour mettre une couche d’apprêt. Si cela est nécessaire, n’hésitez pas à rajouter une autre pellicule. Tâchez, cependant de suivre les recommandations inscrites sur la notice. Les fabricants mettent généralement la durée de séchage. Veillez également à respecter le nombre de minutes ou d’heures recommandées. Il est d’une importance capitale que les couches sèchent totalement avant l’application de la peinture proprement dite.

Appliquez la peinture

La dernière étape consiste à peindre. Pour ceux qui optent pour le pinceau, il est conseillé de choisir un équipement de très bonne qualité. Les poils dont il se caractérise ne doivent pas être excessivement gros ou rudes. Imbibez de peinture votre pinceau puis appliquez à partir du haut. Veillez à ce que cette opération se fasse dans le même sens que celui des grains du bois. Cela évite l’apparition des traces de pinceau.

Vous pouvez également vous servir du rouleau. Là encore, il convient de choisir un accessoire bien conçu. Le nombre de couches à mettre dépend de vous. En fonction du résultat que vous cherchez à avoir, vous pouvez mettre deux couches ou plus. Pensez, enfin, à mettre du vernis. Celui-ci protège la peinture et offre également une belle finition. Notez que cette étape est tout aussi cruciale que les précédentes pour retenir votre peinture.

Alain