Comment peindre un mur : les étapes essentielles à retenir

Bien que peindre occupe un métier à part entière dans l’univers du bâtiment, on peut très bien peindre soi-même les murs des quelques pièces de sa maison, du bureau ou encore du garage. Mais comment peindre un mur et faire les choses dans le bon ordre ? Quels matériaux et matériels utilisés, mais surtout quelles sont les étapes à suivre pour au final avoir des murs parfaitement peints sans imperfection ? Ce guide complet vous dira tout à ce sujet. 

Peindre un mur, un univers décoratif à la portée de tous

Comment peindre un mur ? C’est bien la première question qui nous passe par la tête pour changer la déco intérieure d’un logement, d’un appartement ou d’un bureau. Bien avant toute chose, sachez que la peinture constitue un univers de décoration à la portée de tous étant le revêtement le plus populaire à l’heure actuelle. Vous êtes bien libre de choisir les couleurs qui répondent mieux à vos goûts et préférences. 

En fonction de vos besoins, il est possible de ne peindre qu’une petite partie du mur comme la tête du lit, le mur en diagonale ou celui proche de la cuisine. Mais à la base, pour changer complètement la décoration de la pièce, une refonte totale en peignant tout l’ensemble est conseillée. Pour ce qui est du savoir-faire, il faudra tout simplement savoir s’y prendre avec un rouleau. De plus, avec les nombreux outils pratiques de peinture actuellement disponibles en ligne, il devient facile pour toute personne curieuse d’apprendre rapidement à peindre un mur

Les matériels de base pour peindre vos murs

Les matériels de base pour peindre vos mursBien avant de comprendre les étapes essentielles répondant à la question « comment peindre un mur ? », on devra réaliser d’inventaire des matériels nécessaires. Outil indispensable pour peindre, les rouleaux permettent l’application de la couche de peinture sur son support. On distingue plusieurs types de rouleaux qui se choisissent en fonction de la nature du support à peindre. Sur un support rugueux et un mur crépi, on optera respectivement pour un rouleau à poils et un autre en nid d’abeille. 

Les zones difficiles d’accès ont besoin d’un rouleau à patte de lapin tandis qu’un support en bon état peut se contenter d’un rouleau à mousse. Et pour les finitions, on utilisera un pinceau, une brosse ronde ou plate, cette dernière servant à lisser le support. La peinture des moulures et des angles nécessite l’utilisation d’une brosse coudée ou à réchampir

En complément avec la brosse et le rouleau, on aura également besoin d’une éponge pour le nettoyage des débordements, un ruban adhésif servant à protéger les espaces à ne pas peindre et une bâche qui couvrira le sol. Envie d’éviter les coulures et économiser de la peinture, n’oubliez pas le bac et la grille d’essorage. 

Comment s’y prendre pour peindre un mur ?

Comme toute autre opération de second œuvre de la construction ou de l’aménagement d’un bâtiment, peindre un mur se réalise en plusieurs étapes. Vous devez avant tout préparer le chantier, puis la peinture, peindre les zones difficiles d’accès, appliquer successivement la première et la seconde couche avant de réaliser les finitions et le nettoyage.

re étape : préparation du chantier et de la peinture

La première étape consiste bien à préparer le chantier, en particulier le support à peindre. Ce dernier ne devra ni être humide, ni poussiéreux, ni friable. Il devra être bien propre et exempt de toute impureté. Pensez également à faire sortir les meubles de la pièce ou du moins à les recouvrir à l’aide d’une bâche. Protégez également le sol des éventuelles éclaboussures de peinture avec une bâche se fixant avec un adhésif de masquage

Il serait bien pensé de protéger les plinthes, les rebords des fenêtres et des portes avec le même adhésif de masquage. Aussi, il ne faut pas oublier d’enfiler une combinaison de peintre en vue de protéger ses vêtements et sa peau. Une fois le chantier bien préparé, vous pouvez maintenant préparer la peinture et les matériels nécessaires à son application. 

Le rouleau étant l’équipement de base à utiliser, on s’en occupera en premier. Lavez votre rouleau et enlevez toutes fibres de fabrication débordantes. Essorez ensuite pour enlever les excès d’eau. Mettez-le de côté et passez à la préparation du pot de peinture qu’on remuera bien à l’aide d’une spatule ou d’un mélangeur. Cette action permet d’obtenir une homogénéisation de l’ensemble en faisant remonter les pigments lourds à la surface. 

2e étape : peindre toutes les zones difficiles d’accès

Peindre toutes les zones difficiles d’accèsLes premières zones à peindre sont bien les zones difficiles d’accès, c’est la règle de base à retenir si vous voulez savoir peindre un mur correctement. On citera surtout les angles, les zones en hauteur ainsi que les contours de toutes les prises électriques dans la pièce. A priori, toute zone nécessitant une prise en charge spécifique se définit comme étant « difficile d’accès ». 

Durant l’application, on évitera d’appliquer une couche trop épaisse au risque d’avoir au final des traces de pinceau très voyantes. 

3e étape : appliquer la première couche

Une fois les zones difficiles d’accès peintes, vous pouvez maintenant vous attaquer à la plus grosse tâche : la base de la peinture. Appliquez la première couche de peinture en réalisant l’opération de haut en bas. Pour ce qui est de sens dans l’axe horizontal, cela dépendra de vos habitudes. Les gauchers devront commencer vers la gauche et les droitiers vers la droite. De cette façon, il vous sera bien plus facile d’utiliser le mur comme support pour l’autre main. 

En appliquant de la peinture sur tout angle ouvert, pensez à bien essorer votre rouleau pour éviter une coulure disgracieuse et contraignante. L’idéal serait de trouver la bonne dose de peinture à appliquer, ni trop épaisse, ni trop fine. Une fois la première couche terminée, vous n’aurez pas besoin de laver le rouleau, il vous suffit de le mettre à l’intérieur d’un sac en plastique hermétique. 

4e étape : appliquer la seconde couche

Bien évidemment, avant d’appliquer la seconde couche de peinture, on devra attendre que la première couche soit bien séchée. Et une fois cette dernière bien sèche, vous devez encore vérifier si aucune imperfection visuelle ne se fait voir à la surface. Le cas échéant, n’hésitez pas à y appliquer du papier à poncer. 

Comment peindre un mur en seconde couche ? Eh bien, l’application de cette couche est similaire à la première. Vous devez procéder de haut en bas et de gauche à droite ou de droite à gauche selon vos habitudes de faire les choses. 

À titre d’information, la quantité de peinture consommée pour la première et la seconde couche dépend entièrement de la nature de cette dernière et celle du support. 

5e étape : réalisation des finitions et du nettoyage

La dernière étape constitue les finitions et le nettoyage. En effet, une fois la seconde terminée, vous êtes libre d’effectuer les petites retouches sur les quelques zones en manque de peinture. Une fois les finitions achevées, il est temps d’enlever les adhésifs de masquage bien avant de laisser le temps à la peinture de sécher. Le cas échéant, on sera bien obligé de le couper à l’aide d’un cutter en toute délicatesse. 

Retirez les excédents de peinture sur rouleau, enlevez les bâches de protection ainsi que tous les déchets produits durant l’opération. Il vous reste encore de la peinture, refermez bien le pot pour faire l’objet d’une réutilisation plus tard. Et avant de quitter la pièce, n’oubliez pas d’ouvrir les fenêtres pour bien aérer l’atmosphère qui s’y trouve. 

Tout savoir sur les lampes solaires de jardin

Les lampes solaires de jardin sont des accessoires de décoration de plus en plus tendances dans les jardins des habitations modernes. Se déclinant sous...

Parasol déporté 3×3 ? Où le trouver ? Le meilleur ? Bon plans

À la terrasse comme dans le jardin ou le balcon, un parasol déporté 3x3 garantit une élégance et un confort absolus. Il s'agit d'un...

Quelles graines de cannabis choisir pour intérieur ?

Produire ses propres plants de cannabis peut s’avérer idéal. Pour une production pratique et efficace, le choix de la culture du cannabis en intérieur...

Déco cuisine : le blanc est-il démodé ?

Depuis plus de 10 ans, le blanc est la couleur par défaut de la cuisine pour de nombreux rénovateurs et promoteurs immobiliers. Entre 80%...

Baignoire Balnéo : comment bien choisir ?

Vous imaginez votre salle de bain sans une baignoire ? Certainement pas ! La baignoire fait partie en effet des équipements indispensables dans une...

Avantages de la menuiserie en aluminium dans les locaux commerciaux

L’aluminium est un matériau de plus en plus utilisé dans la construction, pour ses nombreuses qualités. Portes, fenêtres, baies vitrées… il peut aussi bien...