Interieur

Pièce humide : comment la décorer à son goût ?

Par Alain , on 3 avril 2021 , mis à jour le 10 septembre 2021 - 4 minutes de lecture
Pièce humide

Salle de bain, toilettes, cuisine… Certaines pièces sont « naturellement » plus humides que d’autres. Sous forme de projection accidentelle ou de condensation, l’humidité attaque ces pièces en continu, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas les décorer à votre goût. Suivez le guide !

Des pièces à mettre « sous surveillance »

L’humidité n’est pas tendre avec vos murs, plafonds et meubles. C’est d’ailleurs son propre. En plus de l’odeur typique de renfermé, elle se manifeste par des tâches de moisissure, des bulles dans le papier peint, ou encore une peinture qui craque et s’écarquille. Souvent confrontées à l’humidité, les pièces « à eau » doivent faire l’objet d’un contrôle minutieux et d’une attention particulière de votre part, ne serait-ce que par un examen visuel régulier.

Décorer pièce humide

 

Une exposition prolongée à l’humidité a tendance à abîmer meubles et décoration, en plus des risques potentiels pour la santé des occupants du logement (allergies respiratoires, infections à répétition, etc.). Ainsi, vous devez régulièrement contrôler l’état des peintures, des joints de carrelage, de fenêtres et de portes, l’étanchéité des lavabos, de la robinetterie et des bacs de douche.

Pièces humides : quels matériaux choisir ?

Traditionnellement, le carrelage a toujours été le matériau attitré des pièces humides. Heureusement, il existe aujourd’hui des alternatives plus esthétiques qui peuvent s’adapter à tous les goûts, tout en étant plus faciles à poser.

Quels matériaux pour les murs ?

Pour les murs, vous l’aurez compris, le papier peint est à éviter absolument dans les salles d’eau ou dans la cuisine. Vous pouvez le remplacer par de la peinture, mais pas n’importe laquelle. Vous devrez opter pour une peinture glycérophtalique, parfaitement adaptée aux salles de bain et toilettes. Mais avant de peindre, faites une sous-couche de peinture anti-humidité si vous constatez que le mur est déjà humide.

La peinture glycérophtalique est à base d’une résine résistante à l’eau. Cela veut dire qu’elle résiste parfaitement à la condensation, et que vous pourrez laver vos murs sans craindre de l’abîmer. Cela dit, ce type de peinture est difficile à poser, prend beaucoup de temps à sécher, et sa composition n’est pas sans risques pour l’homme et pour l’environnement. L’alternative ? La peinture acrylique. Elle est toutefois non lessivable. Autrement dit, vous ne pourrez pas laver vos murs, mais cette peinture a beaucoup évolué. La peinture acrylique est, il est vrai, moins résistance que la glycérophtalique, mais elle est aussi plus facile à étaler, et n’est pas aussi potentiellement nocive que cette dernière.

Quels matériaux pour le sol ?

Là aussi, le carrelage a longtemps été le choix par défaut. La bonne nouvelle est qu’il existe des matériaux plus chaleureux et plus design. Le PVC (Polychlorure de Vinyle), très résistant à l’eau, qu’on trouve dans le commerce en lames ou en rouleau, est à privilégier. Attention à ne pas le confondre avec le linoléum, fait à partir de matériaux naturels et sensible à l’humidité.

Vous pouvez aussi opter pour un parquet en bois massif, mais tous les modèles ne sont pas adaptés aux pièces humides. En effet, certaines essences supportent très mal la stagnation de l’eau et la condensation. Optez donc pour des bois exotiques comme le bambou ou le teck, ou encore un bois traité. Sinon, privilégiez un parquet stratifié, qui convient parfaitement aux pièces humides. Attention toutefois à bien choisir un stratifié spécialement conçu pour les pièces humides. Pensez à demander conseil à votre revendeur.

Vous n’avez pas spécialement envie de bois au sol ? Il existe d’autres revêtements comme le béton ciré par exemple, très tendance et peu cher, ou encore le grès cérame, capable de très bien imiter la pierre, le marbre ou même le tissu.

Prolongez la durée de vie de vos matériaux, luttez contre l’humidité !

Même si vous avez bien pris la peine de choisir des matériaux résistants à l’humidité pour votre pièce humide, il est toujours utile d’adopter des mesures de prévention. Par exemple, évitez les excès d’eau, et pensez à mettre un tapis de bain à la sortie de la douche ou de la baignoire. Aussi, un bon déshumidificateur solutionnera vos problèmes d’humidité, surtout si l’aération de la pièce est insuffisante, ce qui est souvent le cas.

Alain