Tendance

Les professionnels doivent-ils s’équiper d’un défibrillateur ? Dans quelles conditions ?

Par Alain , on 26 janvier 2021 , mis à jour le 14 septembre 2021 - 6 minutes de lecture
s’équiper d’un défibrillateur

Un arrêt cardiaque soudain cause environ 50 000 décès par an en France. La principale raison est que ces personnes n’ont pas pu recevoir les soins de secours pratiqués grâce à un défibrillateur à temps. Dans cette optique, des mesures ont été prises par les autorités sanitaires françaises, sensibilisant différentes catégories d’établissements à s’équiper de ces dispositifs en vue d’en faciliter l’accès. Faites le point dans cet article.

L’acquisition de défibrillateur est-elle obligatoire pour une entreprise ?

Règlementations autour des établissements recevant du public ou ERP

D’après le décret n°2018-1186 du 19/12/2018, la mise en place de défibrillateurs dans tous les établissements recevant du public ou ERP de catégorie 1 à 4 est obligatoire depuis le 1er janvier 2020.

En ce qui concerne les établissements de catégorie 5, cette mesure touche spécifiquement les refuges et les hôtels-restaurants en montagne, les établissements de soins, les établissements d’accueil destinés aux personnes âgées et handicapées, les gares ainsi que les établissements sportifs clos et couverts. La mise en place du défibrillateur doit se faire au plus tard le 1er janvier 2022.

De quels défibrillateurs les ERP doivent-ils s’équiper ?

Pour rappel, un défibrillateur est un dispositif médical à utiliser dans la réanimation d’une personne victime d’un arrêt cardiaque en lui envoyant un choc électrique. Grâce à ce choc, son cœur peut se remettre en marche.

Ce sont les modèles de défibrillateurs automatisés externes ou DAE dont les ERP doivent s’équiper. Il existe deux types de ces dispositifs, à savoir les DAE semi-automatiques et les DAE entièrement automatiques.

Le premier type est muni d’un bouton sur lequel l’utilisateur va appuyer afin de délivrer le choc. Le second envoie le choc automatiquement sans intervention requise.

Qui peut utiliser un défibrillateur ?

Selon le décret n°2007-705 du 04/05/2007, toute personne non-médecin témoin d’un arrêt cardiaque est habilitée à se servir d’un DAE en cas de besoin.

Pour cela, les dispositifs sont équipés d’une assistance vocale qui guide l’utilisateur pas à pas dans l’usage du DAE, du massage cardiaque à l’installation des électrodes. Étant un appareil automatisé, le DAE fait le diagnostic de manière autonome et décide s’il est nécessaire de choquer l’individu ou non.

Points essentiels à prendre en compte avant l’acquisition d’un défibrillateur

Avant de faire l’acquisition d’un défibrillateur, vous devez prendre en compte les critères de choix suivants.

La règlementation autour du dispositif

Il existe de nombreux modèles de défibrillateurs issus de plusieurs marques et de différents pays. Afin de vous assurer que le modèle que vous souhaitez acquérir est conforme aux règlementations, vérifiez qu’il est agréé CE et FDA. Il doit également être conforme aux règlementations de l’European Resuscitation Council 2015.

Dernier point important sur la règlementation, le DEA doit obligatoirement être parmi la classe III des produits médicaux. Ce critère sera obligatoire à partir du 5 mai 2021 et si votre dispositif ne l’est pas, il risque de ne plus être éligible à partir de cette date.

acquisition d’un défibrillateur

L’aspect technique du DAE

L’achat d’un DAE doit comprendre obligatoirement des accessoires tels qu’une armoire de rangement du dispositif, des électrodes conçues pour les enfants et les adultes, des batteries d’alimentation ainsi qu’un kit de premier secours.

Les fonctionnalités du DAE varient également d’un modèle à l’autre. À vous de choisir celles qui vous conviennent.

Par exemple, il existe des défibrillateurs équipés d’un algorithme permettant aux électrodes dédiées aux enfants d’analyser de manière poussée le comportement du rythme cardiaque du sujet. Ainsi, l’appareil pourra décider avec précision si un choc est nécessaire et quelle sera son intensité.

D’autres appareils sont également équipés d’une assistance lors du massage cardiaque, ce qui permet d’optimiser la réanimation et d’améliorer les chances de survie.

Quel coût ?

Acheter ou louer votre défibrillateur implique divers coûts. En plus du prix du kit complet qui est variable selon la marque, les fonctionnalités et la gamme, il faut également songer à la pose, la maintenance et à l’entretien, indispensables assurer de son bon fonctionnement au fil du temps.

Si vous optez pour des DAE qui fonctionnent avec des piles et non des batteries, vous devez prendre prévoir le remplacement de ces derniers.

Pour être serein à ce niveau, il est préférable de vous tourner vers un professionnel en la matière comme Tech-Way qui va s’occuper de tous les détails autour de votre défibrillateur dans le cadre d’un contrat de location. Les prestations incluent notamment :

  • Fourniture et pose d’un kit complet (dont armoire, DAE, électrodes, registre et signalétique) ;
  • Maintenance annuelle du dispositif ;
  • Interventions d’urgence (utilisation, panne, détérioration…) ;
  • Remplacement d’un équipement usagé si besoin.

Les avantages d’un contrat de location et de maintenance de vos défibrillateurs

L’importance de l’entretien de son défibrillateur

Entretenir son défibrillateur est primordial, même si vous ne vous en servez pas souvent. En effet, il faut que le dispositif soit fonctionnel à 100 % durant les 365 jours de l’année.

Vous ne pouvez pas deviner à quel moment une personne va faire un malaise dans vos locaux, c’est la raison pour laquelle l’appareil doit être constamment opérationnel.

Tech-Way peut prendre en main le dépannage, l’entretien et la maintenance de ce dispositif, s’assurant régulièrement que tout est en état de fonctionner.

L’intérêt d’un contrat tout compris

En vue de la mise en place d’un DAE, vous pouvez opter pour un contrat de location tout compris auprès de prestataires professionnels. Vous n’avez alors pas besoin d’engager un investissement conséquent dans l’achat du kit complet.

Ensuite, vous économisez sur l’achat éventuel des pièces de rechange. Optez pour une maintenance « tout compris » afin de laisser le prestataire se charger de tous les entretiens et réparations éventuels.

Alain