Piscine

Les points à connaître avant la mise en place d’une piscine hors sol

Par Alain , on 4 avril 2021 , mis à jour le 10 septembre 2021 - 5 minutes de lecture
mise en place d'une piscine hors sol

Une piscine hors sol est une solution pratique, économique et rapide pour les propriétaires souhaitant installer un bassin dans les plus brefs délais. Elle permet de se rafraichir, se baigner et s’amuser en été avant d’être rangée en hiver. La structure est démontable, tandis que son installation ne demande pas de lourds travaux. Toutefois, des déclarations auprès de la mairie sont nécessaires, les formalités pouvant différer en fonction de la situation.

Piscine hors sol : quel modèle choisir ?

Une piscine hors sol rigide

Cette structure constitue un compromis entre une piscine enterrée et hors sol. Elle est essentiellement caractérisée par ses panneaux modulaires fabriqués avec du bois, de l’aluminium, de l’acier ou de la résine. Elle est accessible en différentes formes, notamment des bassins rectangulaires, ovales ou encore carrés.

La piscine hors sol

 

Les bassins hors sol rigides sont appréciés pour leur stabilité et leur robustesse. Aussi, ils sont disponibles en une large gamme de dimensions et de profondeurs, essentielles pour nager confortablement. Voici d’ailleurs des sélections de piscines hors sol en bois rectangulaire pouvant répondre à vos besoins.

Une piscine hors sol gonflable

Une piscine hors sol gonflable est une structure chargée d’air au niveau des boudins. Ce modèle s’avère le plus abordable et le plus facile à manier. Comptez quelques minutes pour gonfler le bassin avant de le remplir d’eau afin de profiter de séances de baignade.

Ce modèle hors sol est le choix des parents souhaitant offrir un bassin à leurs enfants de bas-âges. Son caractère peu profond minimise les risques de noyade pour une baignade sans crainte.

Une piscine hors sol autoportante

Une piscine hors sol autoportante, autoportée ou autostable est quasiment similaire au modèle gonflable. À la différence de ce dernier, ses boudins sont uniquement situés sur la partie supérieure. Le processus de mise en œuvre consiste à le charger d’air avant de remplir la structure d’eau.

La structure prend forme au fur et à mesure que le bassin se remplit d’eau. L’atout de ce modèle réside au niveau de sa stabilité, contrairement à la piscine gonflable.

Une piscine hors sol tubulaire

Ce modèle est catégorisé dans la liste des piscines hors sol en kit. Son allure se rapproche davantage du bassin autoportant grâce à sa toile en PVC. La structure tubulaire est équipée de tubes en acier sur la base pour optimiser sa stabilité et sa robustesse.

La piscine hors sol tubulaire est le choix des utilisateurs souhaitant nager plus confortablement. Elle permet de se sentir plus à l’aise, par rapport à la sensation perçue dans une structure gonflable ou autoportante. Elle est accessible en plusieurs dimensions dont certaines atteignent les 10 mètres de longueur.

La mise en place d’une piscine hors sol : les points essentiels à connaitre

Le processus d’installation

Investir dans une piscine hors sol vous épargne des services de main-d’œuvre d’un professionnel. L’installation peut être exécutée par un particulier, sauf pour le cas des modèles en kit complexes. Néanmoins, les préparations sont basiques à savoir :

  • Le choix du terrain : la surface d’accueil doit être plate et stable, notamment sur du béton ;
  • L’emplacement de la piscine hors sol : la structure est tenue éloignée d’un arbre pour éviter l’accumulation des feuilles mortes ;
  • Le côté pratique : la piscine est placée près d’un branchement électrique pour faciliter la fonction filtration électrique.

La législation en France

La législation en France exige une déclaration des travaux de la part des propriétaires souhaitant installer une piscine hors sol de plus de 10 m². Cette demande est aussi valable pour les structures de moins de 10 m² situées dans des zones protégées.

La déclaration de travaux n’est pas obligatoire pour les structures entre 10 à 100 m² utilisées pendant moins de trois mois dans l’année. Déposer une autorisation d’installation est nécessaire au-delà de ce délai, sauf pour les bassins de moins de 10 m².

La législation varie selon la mairie. Les conditions imposées par les PLU ou Plan Local d’Urbanisme diffèrent en fonction de la région. Les règles de la mitoyenneté sont également à connaitre, notamment la distance de 3 m entre les murs des voisins et la piscine. N’hésitez pas à vous renseigner à ces niveaux avant de passer à l’achat.

La piscine hors sol reste la meilleure option pour installer un bassin en évitant de lourdes contraintes administratives. Investir dans cet équipement implique un gain de temps et d’argent. Qui plus est, la structure est accessible à différents budgets, offrant l’opportunité à de nombreuses familles de se baigner tranquillement chez eux en été.

Alain