Piscine naturelle : Tout ce qu’il faut savoir sur ce type de piscine

Avoir une piscine chez soi est un rêve pour tout le monde, grâce à la fraîcheur qu’elle procure durant les périodes de chaleur, elle offre de véritables moments de plaisir à toute la famille. Avant d’installer une piscine dans son jardin, il convient alors de choisir quel type de piscine on souhaite avoir. En effet, en plus des piscines traditionnelles que l’on connait tous, il existe un autre type de piscine dite piscines naturelles ou écologiques.

Peu connues, elles sont pourtant une excellente alternative aux piscines classiques chargées en produits chimiques nocifs pour la santé. Les piscines naturelles possèdent leur propre écosystème, composé de plantes aquatiques capables de nettoyer l’eau. Pour vous orienter dans vos choix si vous optez pour cette piscine biologique, nous vous livrons tout ce qu’il savoir sur une telle piscine.

Comment fonctionne la piscine naturelle ?

Les piscines naturelles sont dotées d’un écosystème fermé qui leur est propre, ce dernier permet de filtrer l’eau sans avoir recours à du chlore ou à d’autres produits chimiques. La piscine naturelle se compose de trois zones différentes. La première est la plus grande et la plus profonde, elle est appelée le bassin de natation, il s’agit de la zone de baignade. La deuxième, moins profonde, est appelée la zone de filtrage ou de plantation. Il s’agit alors de la zone où seront plantées les différentes plantes aquatiques qui serviront à purifier l’eau présente dans le bassin de natation.

Le processus d’assainissement se fait à l’aide d’une pompe qui va envoyer l’eau de du bassin de natation jusqu’à la zone de filtrage. L’eau est alors filtrée par les plantes, pour être ensuite assainie par la faune et la flore qui y est présente. Tout cet écosystème servira également à éliminer les parasites et les algues de la piscine.

Pour finir, la troisième zone, qui est appelée zone de régénération, a pour rôle d’oxygéner l’eau afin que toute cette faune puisse y demeurer. Pour cela, on peut soit installer une fontaine soit mettre des plantes dites oxygénantes.

Quels sont les avantages des piscines naturelles ?

Opter pour une piscine naturelle présente de nombreux avantages, dont le plus grand réside dans le fait qu’il y a nul besoin d’utiliser du chlore, substance nocive aussi bien pour l’environnement que pour la santé. En plus d’être responsable des fameux yeux rouges à la sortie de la piscine, ce produit chimique peut également provoquer des irritations de la gorge, des voies respiratoires et des muqueuses nasales. Ainsi, l’eau présente dans les piscines naturelles est de très bonne qualité, et inoffensive pour la peau et les voies respiratoires.

De plus, les piscines naturelles ne nécessitent pas d’entretiens réguliers, ni de changement d’eau. Il suffit juste de nettoyer le bassin une fois par an. Aussi, grâce aux différentes plantes aquatiques qui entourent la piscine naturelle, celle-ci embellira le jardin et restera jolie même en hiver.

Enfin, ce type de piscines écologiques favorisent la biodiversité et ne sont pas polluantes. Grâce à son écosystème, plusieurs espèces vivantes apparaîtront comme des papillons ou des grenouilles, et ce pour le plus grand plaisir des amoureux de la nature.

Combien coûte une piscine naturelle ?

Le plus grand inconvénient des piscines naturelles réside dans leur coût élevé comparé aux piscines classiques. Elles nécessitent des travaux et des installations particuliers qui requirent beaucoup de savoir faire. Pour les plus doués, il est possible de la construire soi-même, cela coûtera autour de 30.000 euros pour 100 mètres carré de piscine.

Si la piscine est construite par des entreprises spécialisées, ce tarif peut vite grimper et dépendra de plusieurs paramètres. Ceci dit, avoir recours à des professionnelles est conseillé pour garantir la qualité de la piscine. Le prix d’une piscine naturelle est calculé à partir des éléments suivants :

  • Les travaux de terrassement : qui coûtent entre 500 et 100 euros selon la taille de la piscine ;
  • La construction du bassin : qui varie en fonction de la technique, et coûte entre 30.000 et 40.000 euros ;
  • L’installation de l’écosystème : qui varie également selon la faune et la flore, et peut coûter jusqu’à 2000 euros.

Voir aussi ces articles :

Outdooring : astuces pour vivre à l’extérieur

Déco cuisine : le blanc est-il démodé ?

Alain
Alain est passionné de décoration. En charge de la rédaction pour salon-maison-bois.com il parcours le web à la recherche des meilleures informations afin de jamais vous décevoir ! Il reste disponible depuis la page contact

Maison en bois : l’isolation acoustique sera-t-elle subventionnée en 2021 ?

Les députés de la commission des finances continuent d'étudier le projet de loi de finances de 2021. Dans le cadre de la prime pour...

Stickers bateau : Un large choix d’autocollants pour votre décoration intérieure

Ajouter des stickers ou des autocollants de bateau est une des idées les plus intéressantes pour affirmer un style de décoration plus ou moins...

Comment meubler vos espaces extérieurs ?

L’extérieur est un espace de détente et de convivialité qui permet de profiter du grand air, des beaux jours et du soleil. Afin de...

Pourquoi apporter l’herbe de la pampa dans ses pièces de vie ?

L’herbe de la pampa est une plante superbe, spectaculaire et originale qui est utilisée dans la décoration. Elle est belle et forme une touffe...

Quel revêtement pour les murs de sa cuisine ?

Le revêtement des murs d’une cuisine tient compte de deux aspects majeurs : l’esthétique et la résistance. C’est surtout sur le second critère qu’il...

Pourquoi et comment créer un salon de jardin en palettes moderne ?

Si la tendance est aujourd’hui orientée vers le bricolage de meubles et d’accessoires DIY, certains se lancent quasiment dans la création de salons de...